Pollution, variation de température…ou exposition au soleil, votre visage est quotidiennement exposé à toutes sortes d’agressions. Pour y remédier, il faut avant tout connaitre les caractéristiques de votre peau avant d’appliquer des produits de soins appropriés pouvant la rendre davantage résistante.

Comment s’y prendre pour connaitre son type d’épiderme ? C’est plutôt facile ! Il existe plusieurs méthodes vous permettant de connaitre les caractéristiques de votre peau sans prise de tête.

Test du scotch pour connaître son type de peau

Le scotch est un véritable allié vous permettant de déceler les caractéristiques de votre peau.  Entre peau grasse, normale…ou mixte, déterminer son type d’épiderme est facile grâce au scotch.

Voici une vidéo vous montrant les étapes à suivre pour connaître votre type de peau avec un scotch :

Nettoyer le visage

Avant de commencer le test, l’une des exigences est de nettoyer votre visage. Le nettoyage du visage permet à ce que le test ne soit pas faussé et que le résultat reflète fidèlement les caractéristiques de votre peau. Vous pouvez utiliser de l’eau tiède avec un savon pour nettoyer et démaquiller votre visage. Une fois le visage nettoyé, séchez-le et passez à l’étape suivante.

Astuce : vous pouvez vous aider d’une brosse nettoyante pour le visage afin de laver votre visage en profondeur !

Le test proprement dit

La deuxième étape consiste à passer à l’action. Pour ce faire, vous devez couper un bout de scotch et le coller sur l’une de vos joues. Retirez adroitement le scotch et observez-le attentivement.

  • Si sur votre scotch vous observez un écran huileux sur votre scotch, alors sachez que vous avez épiderme est gras.
  • Si vous observez des fines particules, sachez que vous avez une peau sèche.
  • Si par contre vous n’observez pas d’écran huileux ni de débris, alors vous avez un épiderme normal.

Par ailleurs, le test doit continuer sur les autres parties du visage. Découpez un autre bout de scotch et posez-le sur la zone T du visage, c’est-à-dire le front, le nez et le menton. Si jamais vous vous rendez compte qu’un écran huileux apparaît alors que ça n’a pas été le cas lors du précédent test, alors vous avez une peau mixte.

Cette dernière est en fait le juste milieu entre une peau normale et une peau grasse. La sensibilité de votre épiderme n’est cependant pas à confondre avec son assèchement. Etant sensible, votre épiderme peut tout aussi être grasse ou sèche.              

Quels sont les différents types de peau ?

Il existe en tout quatre types de peau. Chacune d’elle a ses spécificités, ce qui veut dire que les produits de beauté utilisés sur un épiderme sec ne sont pas toujours utilisés sur une peau grasse. Ceci dit, il est plus qu’important d’apprivoiser ces différents types d’épiderme pour y apporter des soins en fonction de leurs spécificités.

Plusieurs facteurs (internes et externes) peuvent affecter l’état de santé de votre visage, mieux vaut appréhender ses caractéristiques afin d’agir de la manière la plus efficace.     

Les peaux sèches

Saviez-vous ce que c’est ? On parle de peau sèche lorsque celle-ci présente une carence en sébum. Il s’agit en fait d’un épiderme qui produit dans les faits, moins de sébum qu’un épiderme gras ou normal. L’une des conséquences graves à ce niveau est que la peau est exposée à tous types d’agressions externes parce que ne possédant pas de barrière protectrice fiable.

Plusieurs affections sont identifiées comme faisant partie du quotidien des personnes ayant un épiderme asséché.       

Par ailleurs, il est important de souligner le fait que le poids de l’âge peut assécher votre épiderme même si vous ne l’aviez pas au départ. C’est un phénomène morphologique très présent dans le processus de développement biologique de l’humain.

Les causes d’une peau sèche

Comme susmentionné, plusieurs éléments peuvent causer un assèchement de votre épiderme. Ces éléments sont d’ordre biologique, mais proviennent également de la conjoncture externe à l’organisme humain.

La déshydratation de la peau

La déshydratation est un facteur qui conduit inévitablement à la sécheresse de la peau. Il s’agit en fait d’un manque d’approvisionnement de l’organisme en eau, soit d’une perte passive de l’eau. Le processus de transpiration peut vous faire perdre environ ½ litre d’eau par  jour. Il s’agit en fait d’une perte qui, lorsqu’elle n’est pas comblée, occasionne un assèchement de votre épiderme.

Pour éviter ces situations extrêmes, il est bon d’approvisionner l’organisme en eau, soit environ 1.5 litres/jr tout en y appliquant des soins hydratants.  

Les carences

Plusieurs recherches ont démontré que la carence de certains groupes d’aliments provoque une déshydratation de la peau. Les résultats de certaines recherches nous renseignent à suffire sur l’impact des carences en lipides et en acides aminés dans votre organisme. Cette carence provoque inéluctablement un assèchement de l’épiderme.

Il s’agit ici de ce qu’on peut appeler « lipide épidermique » à l’instar du cholestérol HDL. L’absence ou la carence de ces groupes de nutriments est à considérer afin d’éviter tout désagrément.

Les types de peaux sèches

La conséquence d’une carence en élément nutritif et d’une déshydratation de votre tégument est sans conteste la raison de son assèchement. Fort de cet assèchement, il est possible de la distinguer de l’épiderme normal ou mixte par la perte de son élasticité et son caractère rugueux et plutôt terne. Lorsque le mal est négligé, il peut gagner en ampleur et dans ce cas, deux types de tégument asséché sont à distinguer à savoir :

Les peaux sèches non traitées

Vous pouvez les identifier par une desquamation plutôt inhabituelle, c’est-à-dire qui se fait en plaque suivie d’une sensation de démangeaison et de tiraillement. Ici, il est possible de constater un vieillissement prématuré de la peau du fait du manque des éléments nutritifs essentiels.

Les peaux profusément sèches

En cas d’épiderme profusément sec, vous pouvez observer des rougeurs, des durillons et des démangeaisons constantes. Votre peau est quasiment sans vie et très proches des situations assez compliquées comme des rhagades. Dans ce cas, pensez à la revitaliser par des soins spécifiques adaptés à ce type de tégument.

Voir notre guide complet pour traiter la peau sèche !

Les peaux normales

La peau normale est en fait celle qui n’est ni grasse, ni sèche, mais préserve une certaine équilibre entre une plus grande et plus petite production de sébum. Il s’agit d’un épiderme qui n’a pas d’écran huileux, ni de débris. Lorsqu’on parle de derme ou épiderme normal, on fait référence à celui dont la sécrétion du sébum est modérée. La peau normale a ceci de particulier qu’elle est douce au toucher, absence de pores resserrés…et n’exige pas de soins pointus.

Pas besoin de faire le tour des magasins cosmétiques à la recherche d’un produit d’entretien spécifique pour prendre soin d’un épiderme normal. Juste une crème ou un produit hydratant et un nettoyage quotidien sont assez suffisants pour son entretien. Les éléments qui la caractérisent sont entre autres :

  • Une excellente circulation sanguine
  • Un teint uniforme
  • Absence de points noirs et autres imperfections de la peau
  • Une excellente texture
  • Une souplesse et une élasticité au toucher

Les peaux mixtes

La peau mixte présente en fait deux aspects non concordants. Dans les faits, il s’agit d’un épiderme 2-en-1, c’est-à-dire constitué en même temps d’un épiderme sec au niveau des joues d’un épiderme gras joue au niveau de la zone T (front, nez, menton). Ici, la zone T est beaucoup plus grasse alors que les joues le sont moins. De plus, les pores d’une partie du visage (zone T) sont plutôt dilatés et contiennent le sébum ou plein d’autres saletés.   

Les causes de la peau mixte

Comme dans les cadres des peaux sèches, certains facteurs internes peuvent vous permettre d’avoir un épiderme mixte. Vous trouverez des raisons pouvant expliquer le pourquoi il est possible de vous retrouver avec tégument mixte indépendamment de votre volonté. Les éléments en cause ici sont :

La production excessive de sébum

La surproduction de sébum constitue en fait l’une des causes identifiées de la présence d’une peau grasse sur votre visage. Pour être plus explicite, les parties grasses du visage sont en fait localisées au niveau du nez avec des ramifications au niveau du front et du menton. Ce sont des parties ayant le plus d’impureté possible. Le sébum est cette substance rejetée par les pores à travers les cellules pilaires lors du processus de desquamation. Lorsque ce sébum n’est pas évacué comme cela se doit, il obstrue les voies pilaires.     

La carence des éléments nutritifs

La peau est un organe comme les autres, ce qui veut dire qu’elle a besoin de tous les nutriments nécessaires à sa bonne santé. Lorsqu’il y a rupture ou dysfonctionnement, les conséquences se font ressentir aussitôt. De ce fait, la carence en éléments nutritifs de l’épiderme est la principale cause de l’assèchement de l’épiderme. Dans une situation d’un épiderme mixte, seule les joues sont concernées par cette carence en éléments essentiels, à l’instar des lipides.  

Les peaux grasses

Acné et comédons (ou points noirs), les peaux grasses sont sujettes à plusieurs imperfections et affections. Il s’agit d’un type de tégument ayant une production de sébum à l’extrême. Du fait de cette production démesurée, les épidermes gras sont les premiers concernés par les imperfections du visage. Ils sont atteints de séborrhée, une sorte d’affection de l’épiderme qui touche principalement les glandes sébacées.

La séborrhée favorise pour tout dire, une surproduction de sébum pouvant entrainer l’apparition des boutons, comédons…et autres imperfections de votre épiderme. 

Voir notre guide complet pour traiter les peaux grasses !

Les facteurs déclencheurs

Avoir une peau grasse ne relève pas toujours de dame nature. Plusieurs facteurs peuvent entrer en jeu et provoquer cet état d’engraissement à outrance de votre tégument. Il peut s’agir de :

L’hérédité

Les facteurs héréditaires constituent l’une des nombreuses causes de l’engraissement de votre épiderme. La transmission des caractères et du patrimoine génétique des parents à leur progéniture joue un rôle non négligeable. Ceci dit, le fait d’avoir un épiderme gras peut être le fait de votre généalogie. Il faut cependant souligner que l’hérité est responsable de plusieurs phénomènes biologiques ayant cours dans la vie de tout un chacun. Une connaissance de sa généalogie permettra de mieux les appréhender. 

Le changement hormonal

Les mutations morphologiques ou certaines situations de votre quotidien peuvent orchestrer un changement d’hormone. C’est un phénomène très visible lors de la puberté…ou en période de grossesse. De plus, les situations stressantes sont celles qui peuvent également provoquer cette modification hormonale. Toutes ces situations sont celles qui peuvent provoquer une surproduction du sébum. Vous pouvez donc vous retrouver avec une peau grasse suite à cette modification hormonale.

La prise de médicament

Les médicaments sont avant tout des produits pharmaceutiques qui peuvent tant bien que mal apporter des modifications dans le fonctionnement de l’organisme humain. Toutefois, la prise de ces produits peut entrainer une sécrétion excessive de sébum, cause première de l’apparition des peaux grasses. Il peut s’agir en fait des effets secondaires liés à un traitement médicamenteux d’où l’urgence de toujours demander conseil à votre médecin. 

Les comédogènes

Les produits de beauté ne sont pas toujours bons pour la santé de votre visage. Ils sont responsables de plusieurs affections ou effets rebonds. Ces effets rebonds de l’usage des produits maquillant posent un réel souci de santé du visage, laquelle santé prend un sérieux coup. On parle très souvent de comédogène.

Ici, votre tégument est submergé par l’application démesurée de ces produits sur votre visage, irritant ainsi votre épiderme.

Les peaux grasses peuvent s’identifier grâce à un ensemble d’éléments visibles. De la dilatation des pores à la brillance de l’épiderme en passant par la présence des comédons et autres points noirs sur le visage, les signes d’identification d’un épiderme gras sont assez parlant. La situation peut aller du simple aspect brillant de l’épiderme à l’apparition de l’acné si effectivement rien n’est fait.

La peau faciale est l’une des parties les plus délicates du corps. Toutefois, il existe quatre (04) types d’épiderme notamment gras, normal, sec et mixte. Connaître les caractéristiques propres à votre peau permet justement d’en prendre soin de la manière la plus efficace possible.

Le test du scotch peut vous accompagner dans ce processus tout en vous permettant de connaître votre type d’épiderme pour une prise en charge optimale et sans risque d’effets rebonds.